L’algorithme de Tinder évalue votre beauté et votre comportement

Dans ce vlog j’évoque la difficulté que j’ai à travailler depuis chez moi mais j’aborde également avec Victor (et son projet 2 meters) la question des applications de rencontres et en particulier du fonctionnement de Tinder.

Pour qu’une telle application ait du succès, il faut que l’expérience utilisateur soit la plus satisfaisante possible et cela passe par les profils que l’on va vous présenter. C’est pourquoi la plupart d’entre elles sont basées sur un algorithme qui vous attribue une note de désirabilité selon la façon dont les gens interagissent avec votre profil -pour la petite histoire cet algorithme reprend la méthode de notation ELO qui a été inventé pour évaluer le niveau des joueurs notamment aux échecs.

Pour dire les choses simplement si la plupart du temps on zappe votre profil, vous aurez une note basse et si on valide souvent votre profil votre note va être élevée et les gens qui vous seront suggérés sont en priorité ceux qui auront à peu près la même note que vous. Si vous êtes noté 4/10 vous ne serez pas présenté aux gens qui sont noté 9 et c’est tout à fait logique quand on y pense, si un utilisateur ne se voit présenté que des profils qu’il rejette, il va perdre son intérêt pour l’application et ira tenter sa chance sur une autre. C’est là le véritable enjeu de ces applications car pas d’utilisateurs, pas de clients.

Sur Tinder, votre façon d’utiliser l’application a une influence sur votre ranking. Si vous ne validez quasiment jamais personne, vous ne serez pas présenté (quel intérêt à montrer quelqu’un qui vous rejettera), de même si vous likez systématiquement sans regarder les profils, l’algorithme n’aime pas ça. Tout ça pour dire que vous avez tout intérêt à utiliser l’application comme vous le feriez dans la vie, en prenant suffisamment de temps pour regarder les personnes et déterminer si oui ou non le profil vous intéresse réellement.

 

 

 

 

 

1 Comment
  • Anthony De Schepper
    Posté à 17:21h, 13 août Répondre

    Bonjour Yann,

    Je suis un fidèle abonné de ta chaîne mais je n’ai encore jamais laissé de commentaire.

    Tinder m’intéresse particulièrement car j’ai écrit quelques articles à ce sujet après de nombreux tests (version gratuite, payante, dans différents pays etc). Je te rejoins totalement sur cette petite catégorie de gars qui vont matcher quasi toutes les filles, mais il y a également un facteur géographique à prendre en compte. Mon taux de matches est dans certains pays nettement plus haut qu’en France ou Belgique. J’ai vu que tu as fait une formation à ce sujet (dont je ne connais pas le contenu), mais je pense qu’il est important (pour certains) de relativiser un échec sur Tinder.

    Aussi, cela m’intéresserait de savoir où en est le projet de Victor avec son application de rencontre?

    Sinon, bravo pour tes contenus de qualité!

Laisser un commentaire :