Réagencer les récompenses pour mieux travailler

Tous les mammifères sont réceptifs à la récompense.  Vous, moi, votre, chien, mon chat et même cette chère madame T, ma voisine du dessus qui passe l’aspirateur à 8h23 chaque dimanche matin.

Le système de récompense et d’évitement est vital pour la survie de l’espèce humaine, on évite les expérience dangereuses ou simplement déplaisantes et on se tourne vers la recherche de nourriture (miam) ou la quête d’un partenaire (miam-miam). À noter que ce système peut très bien se dérégler, notamment sous l’influence de l’alcool ou de drogues plus ou moins dures, mais je vous laisse consulter la page de Wikipédia si vous voulez creuser le sujet en profondeur. Dans cet article je vais simplement vous donner un conseil qui a fonctionné pour moi afin de mieux utiliser le principe de récompense dans le cadre de votre travail.

Quand j’étais salarié, le week-end, en plus du fait qu’il m’était du, était une récompense bien trop lointaine pour me motiver à travailler dur pendant 5 jours. En tant qu’entrepreneur j’ai besoin que ma motivation soit renouvelée chaque jour et qu’elle soit suffisamment solide pour pouvoir me passer des week-ends. Certains diront que de faire ce que l’on aime suffit pour être motivé, je ne suis pas d’accord. Même quand on vit de son art, il y a des journées impossibles, des coups de fatigue, le doute, la flemme et des éléments extérieurs qui peuvent transformer votre vie en un véritable enfer (dédicace à mon🖕🏻de conseiller bancaire).

J’ai remarqué qu’au cours des dernières années, je me suis mis à agencer mon agenda différemment pour toujours faire en sorte d’avoir non seulement un objectif mais aussi une très grosse récompense en ligne de mire. Au lieu de relâcher complètement tous les week-end, je travaille pendant un mois et demi ou deux puis je pars en voyage quelques jours. Finalement un week-end c’est quoi ? Deux soirées à l’extérieur, du shopping, des restaurants, une note pas possible (Paris oblige), une belle gueule de bois le dimanche et un spleen Baudelairien le lundi. La carotte sensée vous faire avancer devient un poids qu’il faut trainer jusqu’au fameux Thanks God Its Friday. Pour un nombre de jours de congés moindre, un voyage dans un nouvel environnement renforce ma motivation beaucoup plus efficacement que quelques week-ends à Paris, et paradoxalement c’est souvent dans ces nouvelles conditions, loin des contingences du quotidien, que je suis le plus inspiré pour la suite de mon travail. Comme si un air différent, était porteur de nouvelles idées.

Vous allez me dire mais pour la journée ? Ce qui fonctionne pour moi c’est de concentrer les trucs emmerdants sur le même jour de la semaine, une sorte d’olympiade de la chiantise, et de ponctuer cette journée par une chose qui me fait extrêmement plaisir: aller au cinéma, au spa, ou diner tard avec mes amis.

Le reste de la semaine j’agence mes journées en commençant par les choses qui me plaisent le moins, à savoir l’opérationnel, pour finir par les choses plus créatives qui se prêtent mieux au calme de la soirée, comme cet article que j’aurais eu du mal à écrire à 10h ce matin. Je ponctue le tout par des pauses qui me semblent plus réjouissantes qu’un expresso englouti en deux minutes. Cela peut être une séance de sport en pleine journée, une promenade a pied non loin du bureau, vingt minutes de lecture, un café avec un ami. Je ne vois plus ma journée comme deux blocs de 4h séparés par une pause déjeuner, mais des sessions de travail plus nombreuses et plus rythmées. En procédant ainsi je parviens ainsi à travailler efficacement une dizaine d’heures sans le ressentir.

Et surtout, chose très importante mais souvent sous-estimée, nous prenons le temps avec mon frère (qui travaille étroitement avec moi) de nous récompenser sur le travail effectué au cours de la journée. Qu’est ce que cela signifie ? Qu’en tant qu’entrepreneur ou freelance, personne ne va venir vous taper sur l’épaule pour vous dire que vous avez fait du bon boulot, c’est à vous de le verbaliser ou de l’écrire pour vous-même. La récompense est une chose qui est très utilisée dans le sport, où le coach vous félicite après avoir passé une série difficile, mais que je n’ai pas eu l’occasion de retrouver dans le monde du salariat.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire :