Sortir avec beaucoup de femmes ou être en couple: le dilemme des hommes

Dans cette courte vidéo je passe sur plusieurs idées. La première (je m’adresse aux hommes) c’est que quand tu es en couple, tu n’es pas enfermé. Beaucoup d’hommes se font cette idée fausse que la relation va les empêcher de… s’épanouir, voir leurs amis, d’être tranquille, de jouer aux jeux vidéos, etc. C’est une vue de l’esprit qui va finir par se transformer en réalité. Ce n’est pas la femme qui enferme l’homme, c’est l’homme qui se dicte à lui-même ce comportement. En réalité on n’est jamais « enfermé », d’ailleurs, dans une relation, la porte est toujours ouverte.

La seconde idée est que l’on a tendance à fantasmer la vie de célibataire. Les hommes qui sont en couple ou qui redeviennent célibataires voient des possibilités partout, tant de femmes avec lesquelles ils pourraient batifoler. C’est normal, l’homme est programmé pour aller vers les femmes, c’est un peu comme un addict au sucre qui voit des patisseries partout là où d’autres les remarquent à peine. En réalité, pour concrétiser toutes ces possibilités (qui existent effectivement dans une grande ville ou grâce à internet) il faut une énergie monstre et beaucoup de temps. Le jeune célibataire plein de testostérone va s’énerver pendant quelques soirées et redécouvrir les joies de la drague, mais après quelques semaines il finira par dé-prioriser les rencontres pour revenir à un mode de vie plus normal. Le ratio énergie dépensée / accouplement étant peu attrayant, il se dira quelques mois plus tard qu’il n’était finalement pas si mal en couple et bientôt il sortira faire des rencontres avec cette idée en tête.

Nous sommes des êtres intelligents, mais une grande partie de nos comportements ne sont pas dictés par la raison même si nous les rationalisons ensuite pour leur donner un sens. Je décris ici un homme qui subit les fluctuations de son instinct qui le pousse à chercher un équilibre entre deux stratégies de reproduction: un grand nombre de partenaires sexuelles VERSUS une partenaire régulière. Car comme en finance, notre instinct nous encourage à ne pas mettre tous nos oeufs dans le même panier.

On m’a un peu reproché en commentaire le caractère fataliste de cette vidéo, mais il y a une autre façon de voir les choses que je n’ai pas développé (il s’agit d’un extrait de coaching). On peut également valoriser la notion de partenariat. Fonder un couple avec une femme qui sera notre alliée, notre complice, une femme avec laquelle vous allez vous entraider dans votre épanouissement, donner un sens à votre relation, vous y investir pour construire quelque chose à deux. On pense à un enfant évidemment, c’est une bonne idée de réalisation, mais cela peut être autre chose.

En tout cas, tant que vous n’avez pas trouvé cette partenaire, qu’il est bon de la chercher ✌🏻

1 Comment
  • Alexandre Monod
    Posted at 13:58h, 16 mai Répondre

    La voie de conciliation s’appelle le polyamour :))

Post A Comment