Les compromis qui vont sauver votre couple

Imaginez votre relation comme une engin mécanique fait d’engrenages. Quand la machine est bien huilée, tout fonctionne impeccablement, mais si vous rajoutez des frottements ici ou là, ce n’est plus qu’une question de temps avant que l’une des pièces usée ne finisse par sauter tout l’ensemble.

Le compromis c’est l’huile de la relation, c’est aussi simple que cela.

Les bons compromis

Il y a le bon compromis et le mauvais compromis, et à l’inverse du bon chasseur et du mauvais chasseur, il est possible de les différencier, commençons donc par les bons.

Les micros-compromis sont les petits gestes du quotidien qui permettent d’adoucir les angles et de supprimer les forces de frottement, comme par exemple lorsque vous baissez le son de la télévision quand l’autre prend un appel, ou quand vous acceptez d’aller dîner dans tel restaurant italien car votre partenaire en meurt envie alors que vous aviez déjà mangé des pâtes au déjeuner.

Dans la première année de relation quand les sentiments sont les plus fort, les compromis se font sans aucune difficulté. On est naturellement attentif à l’autre et au fait qu’il ou elle se sente le mieux possible que l’on compromise à longueur de temps sans même sans rendre compte, c’est comme si il ou elle était devenue une extension de nous-même. D’ailleurs il n’est pas rare dans votre entourage que l’on vous fasse remarquer que vous avez un comportement qui ne vous ressemble pas. Certains mecs accepteraient même de regarder Dirty Dancing tant ils ont à coeur de faire plaisir à leur partenaire 😉

Après un certain nombre de réveils ensemble, l’autre n’est plus exceptionnel, il est la norme. Alors on commence à oublier de mettre de temps en temps ses intérêts ou ses envies avant les nôtres, même quand cela ne nous coûte strictement rien.

Un compromis que je range évidemment dans la catégorie des bons compromis est… Le sexe. Cette situation inexistante au début fini un jour par arriver : l’un a envie, l’autre n’a pas envie, arbitrage: on ne fait pas l’amour. Ce qui est assez dingue quand on y pense car quand bien même vous n’êtes pas excité tout de suite, ce n’est que temporaire, vous allez éprouver du plaisir*. Si il y a un poste sur lequel vous ne devez faire des compromis, c’est bien celui là, car certes, le sexe ne prend pas beaucoup de place au quotidien, mais c’est la pièce qui soutient l’édifice.

*Bon, je pars du principe que vous avez une bonne entente sexuelle et que vous savez comment vous donner du plaisir, si ce n’est pas le cas, bossez dessus de toute urgence.

Comment faire plus facilement des compromis

Si vous êtres individualiste, et nous avons tendance à de plus en plus l’être, c’est une chose qui va vous poser beaucoup de difficultés. S’y vous ne travaillez pas dessus, c’est la relation qui paiera.

Une chose qui peut vous aider c’est d’apprendre à différer légèrement votre réponse en dialoguant avec vous-même avant de trancher. Prendre quelques seconde pour interroger votre non-envie vous permettra de la relativiser et d’agir non plus sous sa seule dictature mais dans la prise en compte de l’autre et de la relation. Sans compter qu’une rapide gymnastique mentale vous permettra bien souvent de vous auto-convaincre et de vous donner envie. Je crois d’ailleurs qu’il est plus facile pour une personne très individuelle de se convaincre par elle-même plutôt que par une personne extérieure qui risque de le verrouiller en insistant.

Il faut comprendre que quand vous faites une chose que vous n’aimez pas spécialement mais que votre partenaire adore ou dont il ou elle a besoin, vous n’êtes pas en train de courber l’échine et de vous manquer de respect, vous êtes en train de faire du bien à la relation, vous êtes en train de travailler à la rendre plus agréable et plus solide. Donner un sens différent (mais tout aussi vrai), comprendre pourquoi vous le faites, va vous aider à trouver la motivation pour agir. La capacité à faire un compromis dans l’instant contribue à rendre votre vie meilleure, c’est un peu comme le sport finalement, il faut parfois se forcer à aller faire de l’exercice contre son envie, mais les bénéfices sur la santé et le bien-être valent très largement l’effort.

Le compromis est nécessaire à la survie de votre relation, c’est pour quoi je vous conseille dès les premiers rendez-vous d’observer la flexibilité de votre partenaire en regardant comment il ou elle réagit dans les situations où les choses ne se déroulent pas tout à fait selon ses plans. Comment réagit-elle si le restaurant où vous vouliez dîner affiche complet ? Comment se comporte-t-il si vous êtes malade et que vous lui demandez de rester au chaud au lieu de sortir ? Si vous sentez que déjà le compromis est difficile au bout de quelques rendez-vous, alors attendez de voir la suite. Shitstorm is coming.

Les mauvais compromis

Je l’ai dit dans le début de cet article, tous les compromis ne sont pas bon et si il y a une chose sur laquelle vous ne devez pas bouger, ce sont vos valeurs. Vous connaissez surement le logo des Jean Levis, deux chevaux qui tirent chacun de leur côté sur un jean pour en éprouver la difficulté :

Quand vous vous mettez en couple avec une personne qui ne partage pas vos valeurs ou dont le plan de vie diffère diamétralement du votre, c’est exactement ce qui va se produire. Il ne s’agit plus de petits-frottements dans la mécanique de la relation, mais deux forces dirigées vers des directions opposées. La difficulté consiste à ne pas seulement écouter son attirance physique et l’alchimie sexuelle quand vous rencontrez quelqu’un, mais à se poser la question du partenariat à venir et de sa possibilité. Faites-le très tôt car plus vous avancerez et plus il sera difficile de faire marche arrière et vous resterez avec une personne sans réellement vous être posé la question de votre compatibilité.

Il me semble que les femmes sont plus enclines à s’interroger sur la compatibilité que les hommes, peut-être parce que l’enjeu biologique est plus fort : il faut que je soit avec un partenaire qui puisse rester. C’est pourquoi dans les premiers rendez-vous amoureux on observe souvent des questions asymétriques qui ont tendance à déstabiliser les hommes, qui eux se posent ces questions dans un second temps, après celui de la reproduction.

Une relation saine est celle dans laquelle les deux personnes peuvent se réaliser sans avoir à faire d’immenses compromis. Si il est nécessaire que l’un ou l’autre change pour satisfaire la relation, à la première difficulté, ou à la fin de la passion amoureuse, l’ensemble explose.

2 Comments

Post A Comment